Il est vrai que les progrès technologiques nous ont facilité la vie sur bien des aspects. Les tâches qui nous demandaient jadis beaucoup de temps et d’efforts sont aujourd’hui plus faciles et rapides à réaliser. D’ailleurs, il suffit de voir comment quelques petites minutes dans un four à micro-ondes peuvent nous  aider à préparer tout un repas. Cependant, il a été avéré que l’utilisation de cet appareil n’était pas sans danger pour l’organisme. Voici donc les 5 troubles de santé qu’il provoque.

Comment fonctionne un four à micro-ondes ?

Simplifions le mode de fonctionnement du four à micro-ondes comme suit : le four à micro-ondes comporte un tube appelé magnétron, responsable de la production des ondes qui créent un champ magnétique. Une fois votre nourriture placée dans le four à micro-ondes, les molécules d’eau contenues dans les aliments sont dirigées vers le champ électrique où elles oscillent  à la fréquence du champ magnétique (2,450 MHz). C’est cette oscillation ou frottement moléculaire qui produit de la chaleur et par conséquent réchauffe nos repas.

Cependant, ce phénomène n’est pas sans conséquences sur la composition des aliments et donc sur notre santé. En effet, cela altère la composition des aliments, réduit leur valeur nutritive et  favorise la production des radicaux libres ainsi que la formation de substances toxiques et cancérigènes, surtout si les plats sont réchauffés dans des récipients non-adaptés à l’usage au four à micro-ondes.

Pour mieux vous rapprocher des effets néfastes sur la santé de l’utilisation du four à micro-ondes, voici 5 troubles qu’il risque de vous causer.

5 troubles de santé causés par le four à micro-ondes :

1 – Une perte d’antioxydants

Comme expliqué plus haut, l’altération de la composition des aliments causée par les rayonnements du four à micro-ondes provoque une destruction des antioxydants, ce qui favorise l’accumulation des radicaux libres et des toxines dans le corps. Résultat : ces derniers s’attaquent aux cellules du corps, accélérant ainsi leur vieillissement et augmentant leur risque de mutation en tumeurs, et favorisant l’apparition des maladies inflammatoires.

 2 – Une carence en nutriments

Les antioxydants ne sont pas les seuls éléments détruis par le four à micro-ondes. Les vitamines et les minéraux le sont aussi. Autrement dit, la valeur nutritionnelle des aliments préparés ou réchauffés au four à micro-ondes se trouve considérablement réduite, ce qui ne manque pas de provoquer à la longue une carence en ces éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

3 – L’insomnie

En plus de la perte des nutriments et antioxydants nécessaires au bon fonctionnement des différents systèmes du corps, il a été prouvé que l’exposition aux micro-ondes altère la production de la mélatonine, une hormone nécessaire au sommeil. Ainsi, la perturbation de sa synthèse favorise l’apparition des troubles du sommeil et de l’insomnie.

4 – La fatigue

Selon une étude menée par Pr. Paul Doyon, de l’Université Kyushu au Japon, le four à micro-ondes serait responsable du syndrome de fatigue chronique. En effet, le rayonnement du four à micro-ondes réduit le nombre des globules rouges responsables du transport de l’oxygène vers le cerveau et les autres organes du corps, et ce manque d’oxygénation se traduit par une sensation de fatigue chronique, des vertiges et des nausées.

5 – Le cancer

Un apport plus faible en antioxydants responsables de lutter contre le stress oxydatif des cellules, une destruction des vitamines et minéraux nécessaires au renforcement des défenses immunitaires ainsi que l’ingurgitation de substances cancérigènes libérées par des récipients en plastique non adaptés au four à micro-ondes, augmentent considérablement le risque de mutation des cellules et d’apparition du cancer.

 Pour vous protéger contre ces maladies, et plusieurs autres, ainsi que pour préserver votre santé, il est vivement recommandé d’arrêter l’utilisation du four à micro-ondes. Pour y arriver, échangez les plats surgelés qui nécessitent l’utilisation de cet appareil par des repas frais et faits-maison, dont la valeur nutritionnelle et la teneur en antioxydants sont préservées. 
Relire depuis la source : santeplusmag

Commenter