Après avoir bénéficié d’important travaux d’aménagement et d’extension, le service de réanimation de l’établissement hospitalier, spécialisé en pédiatrie, de Canastel, a été rouvert.

Ainsi et pour répondre à la forte demande, le nombre de lits est passé de 8 à 12. Une autre opération d’extension est prévue pour atteindre 20 lits. Ce service reçoit les enfants malades de toute la région ouest et sud-ouest du pays. Des travaux d’extension ont été lancés pour satisfaire les besoins, de plus en plus importants, de l’institution.

Dans ce cadre, le service d’ophtalmologie de l’établissement hospitalier, spécialisé en pédiatrie de Canastel a, aussi, fait l’objet d’aménagement et d’extension. Le nombre de lits de ce service est passé de 12 à 20. L’année passée, une salle de cathétérisme a été ouverte au service de chirurgie cardiaque, avec un plateau technique moderne destiné à cette technique d’intervention, réservée aux enfants malades qui présentent une contre-indication à la méthode chirurgicale classique.

Le lancement des interventions chirurgicales, en avril 2016, a permis d’éviter le transfert des enfants atteints de cette maladie, souvent obligés de se déplacer, à leurs frais, vers l’unique service spécialisé dans la chirurgie cardiaque pédiatrique, relevant de la CNAS, implanté à Bou-Ismaïl à Alger. D’autre part, trois nouveaux services de chirurgie «seront, bientôt, opérationnels» à l’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) en pédiatrie ‘Boukhroufa Abdelkader’ d’Oran.

Les trois spécialités seront mises en place dans un nouveau bloc médical, actuellement en construction, dans l’enceinte de cet hôpital, implanté dans le quartier d’El-Menzah (ex-Canastel), à la sortie-est de la ville d’Oran. Cette initiative permettra d’élargir le domaine des prestations de l’EHS pédiatrique à la chirurgie viscérale, à la neurochirurgie et à la chirurgie ORL (oto-rhino-laryngologie.).

Les services, déjà opérationnels, pour les consultations et les urgences médico-chirurgicales (UMC) seront, également, transférés dans ce bloc où les patients bénéficieront de meilleures conditions d’accueil. Doté de 21 services et de 240 lits, cet établissement de dimension régionale, enregistre une moyenne de 110.000 consultations générales et 4.000 actes opératoires par an. Cette structure de santé publique affiche, en outre, l’ambition d’élargir ses prestations aux transplantations d’organes (greffes rénales, hépatiques et de la cornée), en misant sur le gisement de compétences au sein de la Communauté scientifique nationale.

Source de l’article : Lequotidien-oran.com

Commenter